mardi 19 décembre 2017

J'apprends le russe : ma journée type

Cet article, dernier de l'année 2017, a été réalisé dans le cadre de l'événement "Des blogs et des Langues" sur le thème "Comment organiser au mieux sa journée pour apprendre une langue ?" Retrouvez tous les autres blogueurs ayant partagé leur point de vue sur le blog Allemand Malin en cliquant ici.

Comment organiser au mieux sa journée pour apprendre une langue ?


L'importance de la question réside en 2 points :

1) "organiser" - apprendre une langue demande un minimum d'organisation, cela ne se fait pas au hasard. Il est crucial d'avoir une structure à suivre.

2) "sa journée" - il s'agit, je le dis souvent, de l'élément central de la maîtrise d'une langue, à savoir la régularité. "Organiser sa journée", c'est en fait "organiser ses journées", autrement dit instaurer un rituel quotidien.

Néanmoins, y répondre est loin d'être aussi simple qu'il n'y parait. Ceci pour 5 raisons :

1) La réponse dépend de vos journées. Êtes-vous étudiant, salarié, agriculteur, retraité, homme ou femme au foyer... ? Nous avons tous des journées très différentes. Mettre en place une organisation d'apprentissage universelle, applicable à tous les profils est donc tout bonnement impossible.

2) La réponse dépend de votre propre rapport à l'organisation. Êtes-vous structuré de nature ou avez-vous un penchant pour le chaos ? La distinction est essentielle : dans le premier cas, vous pouvez voir mon article comme un complément à l'organisation que vous avez sûrement déjà instaurée vous-même alors que dans le second, il va falloir revoir votre mode de vie - ce qui peut prendre du temps et être un peu douloureux.

3) La réponse dépend de votre façon de travailler et d'apprendre. Êtes-vous du genre matinal ou apprenez-vous mieux la nuit ? Votre mémoire est-elle plus visuelle ou auditive ? 

4) La réponse dépend du niveau que vous souhaitez atteindre et de votre histoire avec la langue, voire aux langues de manière générale. Voulez-vous parler la langue couramment pour déménager à l'étranger par exemple, ou cherchez-vous à acquérir quelques notions pour un voyage ? Avez-vous déjà appris cette langue ou d'autres langues dans le passé ?

5) Enfin, la langue elle-même peut jouer un rôle. On n'apprend sûrement pas le portugais comme on apprend l'arabe. Selon la langue, il faudra mettre l'accent sur différents volets (la prononciation, la grammaire, le vocabulaire plus ou moins éloigné de votre langue maternelle, etc).

... J'espère ne pas vous avoir refroidi ou démotivé, car c'est maintenant que les choses sérieuses commencent ! Comment donc, malgré tous les facteurs fracturants que j'ai cités, s'organiser au mieux pour apprendre une langue ? Contre toute attente, je peux bel et bien apporter une réponse à cette question. Ce sera ma réponse mais j'essaierai de la rendre la plus globale possible. J'utiliserai des exemples bien à moi pour illustrer mes propos.

Pour vous parler de ma journée type d'apprenant, j'ai choisi une langue exotique et effrayante : celle de BOUH-chkine !

J'apprends le russe : ma journée type



Contexte : je suis quelqu'un de nature organisée. C'est peut-être ce goût inné pour l'ordre qui m'a amené à m'expatrier en Allemagne. A l'époque révolue où je vous emmène (il y a à peine quelques mois), j'avais déjà fait 1 an de russe pendant mes études supérieures (assez pour maîtriser parfaitement le cyrillique, avoir un vocabulaire de base solide et connaître les grandes lignes de la grammaire russe), parlais plusieurs langues étrangères (notamment l'anglais, l'allemand, l'italien et le roumain) et vivais à Francfort, où je travaillais pour une entreprise française. Dans cet environnement international, j'ai décidé de me remettre au russe...
 
07h00 - POINT NEWS
Je me lève, plus ou moins péniblement (sommes-nous lundi ou vendredi ?), et me prépare à aller au bureau. Avant de quitter mon appartement, j'ai le réflexe de m'informer sur l'état du monde. Pour le faire de manière passive, je suis les pages Facebook des principaux médias internationaux. Infiltrés discrètement dans mon fil d'actualité, de nombreux articles en russe de Газета, Коммерсант et Комсомольская Правда pour les nouvelles du monde et de la  Russie et Kaktus Media pour des nouvelles plus originales de Bichkek, Kirghizistan constituent mon premier point de contact journalier avec la langue.

07h30 - MUSIQUE !
Prêt à partir, je vérifie bien de ne pas avoir oublié mon iPod pour pouvoir écouter de la musique russe. Mon préféré est Макс Барских, mais j'écoute aussi Mакс Kорж et Егор Крид.

08h00 -17h00 - AU BUREAU
J'organise au mieux ma journée... de travail cette fois ! Dans l'ascenseur, à la cantine ou dans le couloir, je croise une collègue ukrainienne avec qui j'échange quelques mots en russe. Au téléphone avec un fournisseur, un client ou un collègue particulièrement bavard, je veille à toujours avoir une feuille et un stylo à portée de main pour noter quelques informations professionnelles bien sûr, mais aussi quelques mots russes que j'organise en phrases voire en courts textes quand je suis mis en attente ou que je me perds dans mes pensées et me surprend à vouloir me téléporter en Sibérie. D'ailleurs, sur mon bureau, il y a ce sous-main calendrier en papier où j'ai écrit en russe "la vie est belle !"

17h00 MUSIQUE !
Il est l'heure de quitter le bureau, en musique toujours !

17h30 - ASSIMIL
La première chose que je fais en rentrant, sinon je sais comment ça va se terminer, je vais me perdre sur internet et j'arriverai pas à m'y mettre. Je prends donc 30 minutes pour faire une ou deux leçons d'Assimil.

18h00 - PAUSE
Après un bref point news, je coupe avec le russe, le temps de faire mes courses, me promener en ville, aller au ciné, retrouver un ami au resto ou autour d'un verre.

22h00 - SERIE
Je regarde un épisode de Murder en russe (Как избежать наказания за убийство) ou de Вечерний Ургант. Puis, après un énième point news, je profite de ma présence sur Facebook pour jeter un œil aux statuts de Макс Барских et Егор Крид. Si je préfère les chansons du premier, j'aime beaucoup les posts du deuxième sur les réseaux sociaux, quelques phrases toujours courtes et concises, parfois un peu poétiques, grâce auxquelles il exprime un point de vue ou expose une partie de sa personnalité.

Voilà, après tout ça, il est presque l'heure d'aller se coucher. Presque. Avant cela, je regarde une dernière vidéo sur YouTube : le clip de I Love You de Woodkid. Un français qui chante en anglais ? Quel rapport avec le russe ? La réponse est ici !

-----

Alors que retenir de tout ça ? La répétition est au cœur du processus d'apprentissage. Au final, l'organisation proprement dite de votre journée importe peu, choisissez vos propres activités sans négliger aucun des aspects de la langue (la compréhension écrite et orale, et l'expression écrite et orale : vous voyez, j'ai su tout pratiquer à petite dose en une journée). Mes 2 grands conseils sont :

1) Faites vivre les temps morts. Arrêtez de perdre du temps inutilement à attendre ou à faire des choses absurdes et mettez-le à profit autrement. Au service des langues par exemple.

2) Ne faites plus en français ce que vous faîtes tous les jours quasi automatiquement. Lire le journal est un très bon exemple.

Faites ce que vous voulez mais faites-le avec plaisir et sans jamais perdre de vue pourquoi vous le faites. Pourquoi voulez-vous apprendre telle langue ? Moi, pourquoi me suis-je remis soudainement au russe ? Sur le court terme, pour faire un voyage incroyable au Kazakhstan, et sur le moyen terme, pour préparer mon départ à Saint-Pétersbourg en Permis Vacances-Travail.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire